Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 03:41

 

orchidée

 

 

 

 

 

Piqures de méduse 

 

Chaque année, à la mer,

vous les redoutez...

 

Les méduses font parties de

ces petits désagréments capables

de gâcher vos vacances.

 

150 millions de vacanciers sont exposés

au risque des méduses chaque été.

 

Si vous vous faîtes piquer par

une méduse, pas de panique.

 

Retirez délicatement les fragments

de tentacules visibles qui restent

sur la peau en utilisant une pince

à épiler ou avec vos mains en mettant

deux paires de gants.

 

Ne frottez surtout pas les lésions

car vous ne feriez que les aggraver

en libérant le venin contenu dans

les cellules urticantes laissées

par les tentacules sur la peau.

 

Rincez abondamment avec de l'eau

de mer et non à l'eau douce,

car celle-ci ferait éclater les cellules

restantes et libèrerait le venin.

 

Désinfectez votre piqure avec

une compresse stérile imbibée

d'antiseptique.

 

En cas de démangeaisons,

consultez votre médecin.

 

Il vous prescrira une crème apaisante

ou corticoïde, des antihistaminiques

ainsi qu'un antalgique en cas de douleurs.

 

Surveillez l'évolution de la plaie

dans les jours qui suivent.

 

Si une méduse morte est échouée,

même desséchée, ne la touchez pas,

elle pique encore.

 

Surveillez donc bien vos enfants.

 

Si les méduses vous font vraiment peur,

sachez qu'il existe une crème solaire

anti-méduse : Médusyl.

 

Testée cliniquement et homologuée

par la FDA sous contrôle d'experts

dermatologues, cette crème solaire

permettrait de brouiller les récepteurs

des cellules urticantes des tentacules

de telle façon que la méduse ne soit

plus attirée par la peau.

 

Vous en trouverez en pharmacie

et parapharmacie aux alentours

de 20 euros.

 

 

 

 

Bonne baignade !

 


 

 

MEDUSE.gif

 

  source : http://www.maminuteessentielle.fr/

 

Repost 0
Published by alexomy - dans petites histoires
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 04:28

 

 

orchidée

 

 

 

 

Piqures de moustique :

remèdes de grand-mère

 

L'été est pour beaucoup d'entre nous

la période où l'on se fait dévorer

par les moustiques.

 

Il existe des remèdes simples et naturels

pour prévenir les piqures ou,

lorsqu'il est trop tard, faire disparaître

les démangeaisons.


 

Pour éviter tout d'abord de se faire

piquer par les moustiques, il existe

une astuce plutôt efficace.

 

La nuit, placez une orange piquée

de 10 à 15 clous de girofle sur

la table de nuit.

 

L'odeur n'est pas désagréable pour nous

mais bien pour les moustiques.

 

Sans danger, ce remède ne coûte pas cher

et fonctionne dans 90% des cas.

Je l'ai testé !!


 

Si vous avez une peau sujette aux piqures,

vous pouvez placer deux oranges,

une de chaque côté du lit.

 

Si toutefois, vous vous êtes quand

même fait piquer, vous pouvez faire

disparaitre les démangeaisons avec

une compresse de vinaigre,

qui soulage beaucoup l'envie de se gratter,

ou bien avec quelques branches

de persil frais.

 

Il suffit de les froisser un peu dans

la main et de les appliquer sur les zones

à traiter.

 

Gardez ainsi la compresse pendant

une demi-heure et renouveler si nécessaire.

 

Vous pouvez également faire d'autres

compresses tout aussi efficaces :

 

de bicarbonate de soude additionné d'eau

(la compresse soulage la douleur

et diminue l'inflammation),

de jus de citron,

de thé froid ...

 

 

 

moustique

 


Repost 0
Published by alexomy - dans questions
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 04:18

 

http://blogsimages.skynet.be/images_v2/002/622/397/20071222/dyn005_original_579_267_gif_2622397_371a05f02e99ea5b2dc725ec40da5e8c.gif

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTKEZP01_CT7XPZ32CtvlJJ-P1V3OCVpTlngXtYvI_OXxf1YCycBw

 

 

 

 

 

 

La tomate


 

parlons de ses vertus !!!!


http://isaisons.free.fr/tomates.jpg


En été, la tomate s’invite dans nos assiettes.


La tomate révèle sa saveur, à pleine maturité,

au cœur de l’été.



Quelle tomate choisir pour quelle utilisation ?


http://www.google.fr/images?q=tbn:OQIwnJaaEyCNJM::idata.over-blog.com/0/20/43/69/Mes-images-bis/Salade-tomate.gif
A l’achat, choisissez la lisse et brillante,

ferme au toucher avec

une odeur agréable de fruit mûr.


Pour la croquer telle quelle, les plus savoureuses

sont la tomate cerise (à partir de juillet pour

la production saisonnière), naturellement

sucrée et la tomate cocktail,

ferme et acidulée.

La tomate grappe, pulpeuse et très parfumée

ainsi que la tomate ronde se dégustent

de mai à octobre, avec une saveur

maximale en août-septembre.


Pour les amateurs de tomates à l’ancienne,

qui offrent une bonne résistance à la cuisson

et un goût rustique, foncez sur les

variétés « côtelées » comme la Marmande

ou  la Cœur de bœuf.

Allongée et peu juteuse la Roma développe

son parfum inimitable dans les coulis

et les sauces maison.

Les grosses tomates sont idéales pour les farces

mais on peut aussi utiliser des tomates cocktails

pour réaliser des tomates farcies plus

légères au fromage, à la tapenade.


Pour des tomates à la provençale, optez

pour une variété classique et ronde,

de taille moyenne.


 

http://image-photos.linternaute.com/image_photo/550/tomates-plouvien-france-1005107984-1230390.jpg

 

 

 

Comment la conserver et la préparer?


Conservez-la dans une corbeille à fruits,

à température ambiante.

Surtout pas de séjour au réfrigérateur,

qui altère son parfum.


Lavez-les avant d’ôter leur pédoncule.


Petite astuce

pour les émonder (retirer la peau) facilement :

plongez-les 30 secondes dans de l’eau bouillante

après avoir incisé la peau en-dessous de la tomate.


Pour profiter de la tomate toute au long

de l’année, découvrez un bon moyen

de les conserver :

faites-les cuire au four à feu très doux

pendant 6 heures et vous obtiendrez

des tomates semi-confites, à conserver

dans de l’huile d’olive,

à déguster telles quelles où à incorporer

dans vos salades, sandwichs, pâtes.


Ou faites-les cuire pendant une douzaine

d’heures (à feu doux toujours)

pour les sécher complètement.


Elles deviennent alors très fortes en goût

et quelques petits morceaux

 

suffisent à parfumer

une vinaigrette ou une sauce.

 

 

 

Comment la déguster ?

 

Elle adore l’ail et toutes les herbes aromatiques :


le basilic lui apporte des notes citronnées,

l’estragon lui donne un vigoureux tonus corsé,et

les herbes de Provence développent

son parfum gourmand.


En salade ou en carpaccio (avec la Roma

qui garde sa fermeté), elle apprécie

un trait d’huile d’olive,

en oubliant le vinaigre qui tue son parfum

ou à la Provençale, simplement coupée en 2,

badigeonnée d’huile d’olive

et parsemée d’ail et persil

cuite à la poêle ou au grill.


Réalisez des sauces maison avec toutes

les variétés de tomates :

aussi bien les grosses tomates émondées,

épépinées et additionnées d’une pincée

de sucre pour corriger leur acidité,

que les tomates cerise

(à cuire entière) très parfumées

qui apportent une texture à la fois

ferme et fondante.


 http://image-photos.linternaute.com/image_photo/550/tomates-marignane-france-5489923358-948786.jpg

tomate de 1kg400 !!!

 

Conseil nutritionnel




La tomate contient plus 90% d’eau.

Peu calorique (20 calories pour 100g),

elle est riche en vitamine C et en béta-carotène,

le lycopène ;

celui-ci est un puissant antioxydant naturel,

responsable de  la couleur rouge-orangé de la tomate.


La tomate cuite permet une meilleure

absorption intestinale du lycopène

tandis que la tomate crue est

plus riche en vitamine C,

qui est sensible à la chaleur.

 

http://image-photos.linternaute.com/image_photo/550/tomates-aups-france-8010522724-944304.jpg

 

 

Un bon conseil :

alternez les modes de consommation

pour profiter des deux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Repost 0
Published by alexomy - dans petites histoires
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 08:00

 

 

soleil bis


 

Bientôt midi !!








Imaginez!
Vous avez découvert dans le jardin
des fleurs de courgettes.


 et maintenant ???


éveillons nos papilles ...




 


 Fleurs de courgettes farcies

 

 


Pour 4 personne(s)

 

 

 

INGRÉDIENTS



8 fleurs de courgettes (mâle ou femelle)
3-4 brins de basilic
150 g de chèvre frais
30g parmesan râpé
1 œuf
1 petite tasse pain de mie rassis
10 cl crème liquide
1 yaourt

(grec de préférence pour l'onctuosité

je fais mes yaourts donc

je n'achète pas grec !)
sel-poivre

 

 

 

 

PRÉPARATION

 

 

Ôter le pistil des fleurs.


Préparer la farce en écrasant

le chèvre,  l'œuf, le parmesan, le basilic haché.


Ajouter du sel et du  poivre selon votre goût.


Bien mélanger et incorporer  le pain de mie

nécessaire pour raffermir  la farce.

 

Farcir délicatement les fleurs de courgettes

avec ce ce mélange.


Vous pouvez utiliser une douille

pour faciliter la manœuvre !!!

ou tout simplement couper la fleur en deux

et la refermer après l'avoir farcie.


Attention : ces fleurs sont très délicates

alors des gestes dosés !

 

 

 


Installer les fleurs dans un plat

chemisé de papier sulfurisé et cuire

10 min au four préchauffé à 180°C.


Couvrir et continuer la cuisson 5 min.


Pendant ce temps faites chauffer doucement

la crème y ajouter le yaourt  et

une cuillère de basilic ciselé.


Sel poivre selon goût.


Présenter dans une assiette nappé

de sauce yaourt

avec la courgette dessus.

 

 

 

 

 

Succès garanti sauf pour ceux qui n'aiment

ni les courgettes ni le fromage de chèvre

style mon mari !!!


Mais les enfants devraient apprécier.

 

LOL!!!!!

 

 


http://c.universalscraps.com/files/fr/bonne.journee/bonne_journee_115.gif

 

 

 

courgette


Repost 0
Published by alexomy - dans cuisine
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 04:14

 

 

 

 

 

orchidée

 

 

 

 

 

 

L'insolation 

 

Lorsque une personne reste exposée

directement au soleil, tête non-protégée,

c'est l'insolation assurée.

 

S'il y a un rayonnement solaire

intense et qu'aucun objet

(parasol, chapeau, casquette...)

ne forme de barrière au-dessus

du crâne ou de la nuque,

la puissance d'irradiation des rayons

sur la tête provoque une hyperthermie.

 

La chaleur du corps va augmenter

de façon importante et entraîner

toutes sortes de complications

plus ou moins graves.

 

Les symptômes les plus fréquents :

maux de tête persistants, sensation

de raideur au niveau de la nuque,

nausées, fièvre, malaises, sensation

de chaleur sur le visage,

bourdonnements d'oreilles,

sensation d'oppression au niveau

du thorax, tachycardie, pouls lent.

 

L'insolation peut avoir des

conséquences plus graves.

 

À la moindre suspicion, il faut

s'empresser de refroidir le corps

afin de faire tomber la fièvre.

 

Les traitements pharmaceutiques

à l'aide d'aspirine ou de paracétamol

n'ont aucune efficacité sur la fièvre

qui résulte d'une insolation.

 

Mieux vaut se rafraîchir à l'aide

de douches tièdes pour les enfants,

froides pour les adultes,

et se mouiller régulièrement le visage

et la nuque avec un gant de toilette

ou un brumisateur.

 

Il faut également boire de l'eau

fraîche non glacée de façon fréquente

pour lutter contre la déshydratation.

 

Si le refroidissement ne permet pas

de faire baisser la fièvre, et

si les symptômes persistent ou s'aggravent,

il est indispensable de consulter

votre médecin.

 

Alors cet été, n'oubliez pas vos

casquettes, chapeaux et parasols.

 

 

 

bonhomme coeur

Repost 0
Published by alexomy - dans questions
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 04:14

 

 

 

orchidée

 

 

 

 

Protection solaire 

 

Avant le grand départ vers les vacances,

la plage, et bien entendu, le soleil,

choisissez bien votre protection solaire !

 

Préférez une crème à une huile.

 

Même si les huiles solaires sont protectrices,

on a tendance à l'appliquer en fine couche,

donc à en mettre moins qu'une crème

ou un lait.

 

Mais si vous l'appliquez généreusement

et optez pour un SPF suffisant,

il n'y a aucun problème à

choisir une huile.

 

Attention cependant à ne pas confondre

avec les "graisses a traire" qui ne

protègent absolument pas votre peau.

 

Pour le visage, mieux vaut une crème

spécifique visage qui sera davantage

adaptée par rapport aux besoins du visage, notamment en termes de nutrition et d'hydratation, voire d'efficacité anti-rides.

 

Ensuite, il faut savoir bien appliquer

sa crème solaire.

 

Il est recommandé de renouveler

l'application toutes les deux heures.

 

Il faut que le produit solaire reste

en bonne quantité à la surface de la peau.

 

Or il pénètre, ou est essuyé, ou il se

désactive au fur et a mesure qu'il fonctionne

(les filtres organiques notamment,

en absorbant l'énergie solaire, perdent

peu a peu leur efficacité.)

 

On renouvelle enfin l'opération plus souvent

si on se baigne, et ce même si le produit

 

est résistant a l'eau.

 

Enfin, côté après-soleil, si la peau

n'a pas souffert, un après soleil "beauté"

suffit, car si il est bien formulé,

il a plusieurs fonctions :

 

il réhydrate, nourrit et apaise.

 

En revanche, si la peau a brûlé,

il faut alors une efficacité

anti-inflammatoire poussée

type Biafine.

 

 

 

 

 

image 3d

Repost 0
Published by alexomy - dans questions
commenter cet article
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 04:40

 

 

orchidée

 

 

 

 

 

 

Le melon

 

 

 

melons.gif

 

 



Choisir un bon melon n'est pas

toujours chose facile.

 

Et pourtant, il suffit de connaître

quelques astuces simples pour dénicher

le melon bien mûr et bien sucré.

 

Comptez d'abord le nombre de tranches.

 

Un bon melon doit en compter dix,

s'il en possède 9 ou 11,

sa chair sera molle

et le goût fade, sans sucre.

 

Observez ensuite le pédoncule.

 

 

Celui-ci doit légèrement se décoller.

 

Pour savoir si le melon est mûr,

tirez légèrement dessus,

si le pédoncule est très résistant,

le fruit ne sera pas bon.

 

Le poids est également révélateur

notamment du sucre contenu dans le fruit.

 

Plus un melon est lourd, meilleur il est.

 

Ensuite, n'hésitez pas à sentir le melon.

 

L'odeur doit être douce et persistante.

 

Si elle est trop forte, c'est alors le signe

d'une sur-maturité.

 

Enfin, repérez la provenance du melon.

 

Préférez des fruits français, de Cavaillon

par exemple, car ils sont cueillis mûrs, contrairement aux melons venant

d'autres pays d'Europe.

 

En cette période estivale, le melon

est en vedette.

 

Ne vous en privez pas, il est excellent

pour notre santé.

 

Il est gorgé d'eau (88%),

riche en potassium, ce qui le rend

rafraîchissant et particulièrement diurétique.

 

Il est aussi très bien pourvu en fibres,

qui lui confèrent un pouvoir laxatif.

 

Tout ceci avec un apport en sucre plus

que raisonnable et un apport

calorique modéré : 48 kcal/100 g.


 

 

 

MELON.gif

 

 

 


Repost 0
Published by alexomy - dans questions
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 04:00

 

 

orchidée

 

 

 

Comment réussir mes confitures  ?????



Pour tartiner vos biscottes
 de confiture cet hiver,
il faut vous y prendre maintenant.

Pour profiter des fruits de toute l'année
 quelques conseils seront bien utiles.





 

Quel matériel utiliser ? 


Reconnaissez-vous la bassine
traditionnelle en cuivre:

celle utilisée par ma grand-mère?


Peut-être vous-même

avez-vous ce modèle?


 

Mais si vous n'en avez pas, sachez qu'il
en existe aussi en aluminium.

Il faut aussi une écumoire nécessaire
pour retirer durant la cuisson
 l'écume qui se forme à la surface.

Ne pas oublier une grande cuillère en bois,
pour remuer;

une louche à bec pour transvaser
le nectar dans les pots ou encore,
très pratique, un entonnoir à confiture…
et des pots à confitures.

Des pots neufs, des vieux
pots de conserve recyclés,
des pots en céramique ou bien en verre…

Peu importe !

 Seule condition,
bien les ébouillanter avant usage,
stérilisation oblige.





 

Qu'est-ce qu'on met dedans ? 



Des fruits bien sûr (tous les fruits)
entiers s'ils sont petits,
en morceaux s'ils sont gros
et idem pour les légumes
(tomates, courgettes, carottes,
pommes de terre, oignons…).








 On peut même faire de la confiture
de fleurs
 (pissenlits, pétales de roses…)

et pourquoi pas du lait ou du vin
(délicieux, les gelées de vin !).

Tous vos produits devront être parfaits :
ni tache ni pourriture quelconque.

Vous pouvez ajouter des épices, cannelle,
poivre, gingembre, et de l'alcool
 (cognac, whisky), etc.

Pour les fruits faibles en pectine
(fraises, mûres, pêches),
 vous devrez rajouter des acidifiants,
comme du jus de citron ou
 des noyaux de fruits.

Plus le fruit est mûr, moins
il contient de pectine.


 

Du bon usage du sucre 

 

Le bon poids est 500 g de sucre
 pour 1 kg de fruits.

N’importe quel sucre cristallisé
 fera l’affaire mais vous pouvez
ajouter une touche d’originalité
en vous servant uniquement
 de sucre de canne.

 Ceux qui sont soucieux de leur ligne
pourront utiliser du fructose,
et formule "cristallisée"
 bien entendu.
Comptez moitié moins de fructose
 que de sucre.

Le sucre a un rôle de conservateur :
 il absorbe l'eau à la cuisson,
empêchant ainsi aux microbes de proliférer :
 indispensable pour déguster
les confitures tout l'hiver durant!




C’est cuit quand… 



Votre confiture est fin prête à verser
 dans vos bocaux quand vous réussissez
 le test de l'assiette :

 Prélevez un peu de confiture à la cuisson,
versez-là dans une assiette.

 Si elle se gélifie immédiatement,
 c’est qu’elle a fini de cuire.

Plus la confiture cuit, plus elle se caramélise,
en goût et en couleur.

A vous de juger, selon votre propre goût,
sachant que vos variables sont le sucre,
la pectine et l'eau contenus
dans vos ingrédients.


Bien fermer ses pots 


La solution la plus simple :
 La confiture à peine versée dans son pot,
fermez bien et retournez le pot sur son

couvercle jusqu'à complet refroidissement…

Le tour est joué !

Tout débordement intempestif
sera retiré à l'aide d'une petite
 éponge humide réservée à cet effet.

 Attention, à ne pas vous brûler.


 Conserver vos pots de préférence
 à l’abri de la lumière.

Moi je goûte dès  le lendemain !!!!

Juste un pot !!

Ben il faut bien que je vérifie
mes exploits !!!!!


 betty boop





Repost 0
Published by alexomy - dans cuisine
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 04:55

 

orchidée

 

 

 

Sept  règles pour conserver

et cuisinier les restes !





Préparer à l'avance, conserver, congeler

et  ne pas gaspiller tout en veillant à une hygiène alimentaire impeccable, ça ne s'improvise pas, ça s'apprend, même si souvent les gestes élémentaires relèvent du bon sens...




1) Ne mélangez pas des restes à un plat frais

(que vous venez de préparer).


Pourquoi ?


pour deux raisons essentielles:

_ parce que vous risquez de contaminer

votre plat frais avec vos restes.

_ parce que vous risquez d'avoir

des restes de restes !


2) Les restes ne se reservent qu'une seule fois.

Il ne faut jamais réchauffer plus

d'une fois un plat.


3) Vos restes de plats cuisinés ou de sauces

par exemple, doivent toujours être

très bien réchauffés,

et jusqu'au centre.

Idéalement, ils doivent être chauffés à 75°C.


4) Ne congelez jamais un aliment  sans le protéger soigneusement et hermétiquement :

récipient fermé, sac congélation, film transparent.

De la même façon, dans le frigo,

jamais de restes à l'air libre.

 

5) Si vous congelez un plat que vous avez vous-même cuisiné, indiquez la date et consommez-le

dans les deux mois qui suivent.

 

6) Tous vos restes doivent être rapidement

mis au réfrigérateur après les avoir

transvasés dans un récipient hermétique et propre.

Si nécessaire, faites-les refroidir mais le plus

rapidement possible et ne les laissez jamais

à température ambiante plus de deux heures

(et pas plus d'une heure en été !).

 

7) Attention, jamais de décongélation

à l'air libre.

Soit vous prévoyez à l'avance

et laissez décongeler vos produits au réfrigérateur,

soit vous utilisez le micro-ondes 

en position décongélation.

 

 

Alexomy3

Repost 0
Published by alexomy - dans cuisine
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 04:09

 

 

orchidée

 

 

 

 

 

 

Détartrez votre lave-vaisselle

avec du citron

 

 

Economisez le produit anticalcaire

pour votre lave-vaisselle :

placez quelques rondelles de citron

dans le récipient à couverts.

 

En plus d’empêcher le tartre à s’installer,

 le citron va  neutraliser l’odeur 

désagréable typique de ces appareils.

 

 

 

 

 

citron

Repost 0
Published by alexomy - dans cuisine
commenter cet article

Bienvenue Sur Mon Blog

  • : Le blog d'alexomy
  • Le blog d'alexomy
  • : un blog d'amitié et d'échange. Rêver, voyager, cuisiner, blaguer...
  • Contact

Alexomy

  • alexomy
  • Je suis une femme sensible peu être un peu trop. Je suis accro à mon enfant et à mon mari que je remercie de me pardonner du temps que je consacre à mon blog.
  • Je suis une femme sensible peu être un peu trop. Je suis accro à mon enfant et à mon mari que je remercie de me pardonner du temps que je consacre à mon blog.

Ma maxime préférée

 


bienvenue-ours.gif


bouquet-de-roses-rouges.jpg

       Les idiots sont sûrs d'eux
  les gens sensés doutent toujours.

la-campagne.jpg

Recherche

Texte Libre

Archives

visiteurs du blog

horloge de l'amitié

Blagues Cuisine Et Bonne Humeu

sudoku